L’Allemagne y’en a marre

Posted on

Ce qui est cool en Allemagne

Il fait gris depuis 12 mois, l’hiver te ronge le moral lentement et de plus en plus fort. Jusqu’à l’os si ton moral en avait un. En plein mois d’aout il y a quand même eu une inondation à Berlin où les gens disparaissaient dans des flaques d’eau. Tu sombres dans les clichés du parisien mondain qui parle de délicatesse, qui évoque le croustillant musicale de la baguette tradition. Tu t’imagines même porter cette baguette à ton oreille pour l’entendre se fissurer. De temps en temps tu vas aux Galeries Lafayette pour te perdre entre les étalages, c’est encore mieux qu’une journée à Disneyland.

Mais quand tu penses à rentrer en France, à venir t’installer à proximité de chez Papa et Maman, tu te rends compte que tu l’aimes bien le polonais de la ligne U5 qui a huit heures du matin en est à sa troisième bière. Le Pont de la Warschauer ne t’a jamais paru aussi splendide que sous la pluie alors que l’eau grise ruisselle sous tes basquets. Tu vois s’enfuir vers la Spree diverses paires de pompes, des T-Shirt tout trempés, morceaux de cartons et bières brisées. L’odeur de pisse qui coule le long des palissades a quelque chose de typique, sans elle l’Oberbaumbrücke aurait perdu de son âme.

Rien qu’entendre dans le U-Bahn un air des Champs Elysées soufflé au saxo te donne envie de chantonner. « Tada tada tada ».

Et puis tu aimes entendre la pharmacienne ne rient comprendre à ton charabia de mal de crâne. Tu bredouille « Doliprane » et tu récoltes ses grands yeux qui n’osent pas te dire qu’elle ne parle pas chinois. Tu négocies les aspirines parce qu’au moins ça se dit pareil qu’en France.

Tu aimes ton quartier, ton Kiez quoi. De là où tu vis tu vois la Tour de la Télé à l’Alex. Tu te dis que ce serait impossible à Paris de vivre en face de la Tour Eiffel. Un jour tu raconteras à tes petits enfants que Berlin était cheap et sexy, que tu as vécu cette époque où la ville était un grand bordel avec ses multitudes de langues, de nationalités et de rangs sociaux.

Pour oublier l’hiver qui est aussi long que dans Games Of Thrones (même si eux au moins ils ont eu un été), tu trinques au rouge. Tu n’as pas de problèmes d’alcool, tu es juste français.

Tu expliques à ton père que tu traverses le mur à chaque fois que tu vas au boulot, que tu vis à l’Est et que tu travailles à l’Ouest. Il te demandera toujours si tu as encore besoin de visa pour passer d’un côté à l’autre de la Spree.

Ce qui est moins cool en Allemagne

Justement, Berlin est si cool que tout le monde veut venir y vivre. Si elle était il y a quelques années délaissée dans l’Europe, que les artistes venaient envahir les appartements vides ou à 100 balles, aujourd’hui, la vie devient hard. Les loyers augmentent à une vitesse éclaire, mais la place manque aussi. Il est d’ailleurs plus facile d’acheter un appartement occupé que d’acheter un appartement vide. De nombreuses start-ups ont vus le jour, Berlin est devenu un vivier économique où certes il y a de l’emploi mais les salaires semblent maigres par rapport aux prix des logements.

4 Replies to “L’Allemagne y’en a marre”

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.